1 Belge sur 3 ne nettoie pratiquement jamais son smartphone

Essity a testé l’hygiène des mains et du téléphone dans le cadre de la 'Global Handwashing Day'

Vendredi 13 octobre 2017 — Dès notre plus jeune âge, on nous enseigne à nous laver les mains régulièrement. Mais vos mains sont-elles vraiment propres après avoir tapé un message sur votre smartphone ? Tout le monde ne réalise pas qu’un GSM est un nid à bactéries.  Il semble en effet que 30 pour cent environ des Belges ne le nettoient pratiquement jamais. Ils le font une fois tous les six mois ou encore moins souvent. De plus, 13 pour cent n’ont jamais nettoyé leur téléphone. Parmi ceux qui le font quand même, seul 7 pour cent utilisent un produit désinfectant. Et quand on pense que pas moins de 3 Belges sur 4 emportent leur smartphone aux toilettes... C’est ce qu’a révélé l'enquête menée par la société mondiale d’hygiène et de santé Essity, connue notamment de Tork, TENA, Lotus, Edet, Demak’Up, Tempo, Okay et Plenty. L'enquête a été menée dans le cadre de la 'Global Handwashing Day' du 15 octobre qui a pour but de sensibiliser les gens à l’importance d’une bonne hygiène des mains. 

Notre smartphone nous accompagne souvent aux toilettes
La majorité (56 %) des Belges ne nettoient leur smartphone que s’il est visiblement sale. Par ailleurs, ils se limitent à nettoyer l’écran (58 %). Pas très hygiénique, surtout si vous pensez que, pour la plupart, ce compagnon est même emporté aux toilettes (72 %). Il n’y a pas que le téléphone mobile que l’on nettoie peu. Moins de la moitié nettoie régulièrement sa tablette (47 %) ou son téléphone fixe (38 %) (une fois par mois ou plus souvent) et un peu plus de la moitié le fait pour son clavier (60 %) et sa souris (51 %).

Nid à bactéries
L'enquête révèle aussi que plus de la moitié (58 %) se lave les mains au moins 5 fois par jour. Presque 3 Belges sur 4 (70 %) le font presque toujours après un passage aux toilettes et 2 sur 3 (64 %) avant de cuisiner. Une minorité le fait toutefois systématiquement avant de manger (39 %), après un voyage en transports en commun (33 %) ou après un contact avec des animaux de compagnie (24 %). Et seulement 4 % après avoir utilisé leur GSM.
Gertie Eikenaar, directrice de la communication chez Essity Benelux : "Si vous pensez que les gens déverrouillent en moyenne leur smartphone 100 fois par jour, vous pouvez imaginer le nombre de bactéries qui s’y accumulent. Même s’il ne s’agit pas de saleté visible, il peut contenir des millions de bactéries. Vous pouvez donc vous laver les mains aussi souvent que vous le voulez, mais si votre téléphone n’est pas nettoyé régulièrement, cela ne servira pas à grand-chose. De notre enquête, nous constatons que les gens sont encore trop peu conscients que le GSM représente un nid à bactéries. Des mains propres peuvent éviter en grande partie la propagation des virus. C'est pour cette raison que nous voulons insister sur ce sujet à l’occasion de la Global Handwashing Day et sensibiliser les gens sur l’importance d’une bonne hygiène des mains, et, pour cela, il est indispensable de désinfecter votre téléphone".

 #HandsMatter.

À propos de l'enquête Global Handwashing Day
L'enquête a été menée par Essity, en collaboration avec Panelwizard. Au total, 1 060 Belges et 1 132 Néerlandais (de 18 ans et plus) ont été interrogés sur leur comportement, attitude et connaissances sur le lavage des mains et l’hygiène de leur smart phone. Pour la sélection des répondants, nous avons tenu compte d’une répartition représentative sur base du sexe, de l’âge, de la situation familiale, du taux d’emploi et de la formation.

FIN DU COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour plus d’informations de presse, veuillez contacter:
Wilma Schippers – Blyde – wilma@blyde.be - 0479 95 08 55 ou
Gertie Eikenaar, directrice de la communication Benelux - Gertie.Eikenaar@essity.com - 0031 30 6984 638

A propos d'Essity
Essity est un Groupe international leader de l'hygiène et de la santé qui développe, fabrique et commercialise des produits et solutions d'hygiène personnelle (hygiène bébé, hygiène féminine, produits d'incontinence et solutions médicales), d'essuyage papier pour la grande consommation et les professionnels. Notre vision : "Engagé à améliorer le bien-être en proposant des solutions essentielles d’hygiène et de santé". Essity réalise ses ventes dans environ 150 pays avec des marques mondiales de renom telles que TENA et Tork et d'autres marques telles que Leukoplast, Libero, Libresse, Lotus, Nosotras, Saba, Tempo, Vinda and Zewa. Essity compte environ 48 000 collaborateurs et son chiffre d’affaires s’est élevé à environ 10,7 milliards d’euros en 2016. Ses activités reposent sur un modèle économique durable focalisé sur la création de valeur pour les Hommes et la Nature. Essity est coté au Nasdaq de Stockholm. Son siège social mondial est situé à Stockholm en Suède. Essity faisait préalablement partie du Groupe SCA.