L’éco-pionnier Ecover lance le premier système de consigne pour les bouteilles en plastique de Belgique

Un 'Statiegeld Store' temporaire pour sensibiliser les gens à la valeur du plastique

Jeudi 25 octobre 2018 — C’est pour donner une nouvelle impulsion au débat que le ‘Statiegeld Store’ inaugure pour la première fois en Belgique un système de consigne où la population pourra, entre le 15 et le 17 novembre, déposer ses bouteilles PET. Ce magasin temporaire, créé à l’initiative du pionnier du nettoyage Ecover, entraîne les visiteurs en fait dans le monde du plastique. L’objectif est de sensibiliser un maximum de personnes et d’éviter que l’on ne jette le plastique en lui donnant à nouveau une certaine valeur après usage.À l’heure actuelle, les canettes et les bouteilles en plastique représentent en effet pas moins de 40% du volume des déchets sauvages. La solution du système de consigne n’est toutefois pas (encore) pour demain car le gouvernement ne cesse de reporter sa décision en la matière. Les pays ayant déjà adopté un tel système démontrent par contre qu’il fonctionne et peut constituer un élément majeur de la solution à ce problème. 

La consigne, en réponse aux déchets sauvages 
Dans notre pays, une part importante des millions de canettes et de bouteilles en plastique qui sont commercialisées chaque année finit encore à côté de la poubelle. Et seule la moitié des déchets mis à la poubelle est recyclée, un contraste frappant par rapport à des pays disposant d’un système de consigne et affichant des taux de recyclage supérieurs à 90%[1]. Et pourtant, chez nous, la discussion bat toujours son plein. Le gouvernement a en effet reporté la décision d’instaurer un tel système et si celui-ci devient un jour réalité, cela ne sera pas avant 2023. Une épine dans le pied de nombreux éco(ver)-défenseurs.  Entre-temps, plus de 800 organisations, autorités publiques et entreprises ont adhéré à l’Alliance de la Consigne. Ecover est pour sa part la première société vendant des produits conditionnés dans des bouteilles PET à la rejoindre.

"Les chiffres démontrent qu’un système deconsigne constitue la meilleure façon de veiller à la récupération des canettes et des bouteilles vides. Il s’agit d’une part importante de la solution aux déchets sauvages. Et cela réduit aussi la 'mer de plastique' et la souffrance animale inutile que cela engendre. Cela permet en outre de réduire le coût des collectes, ainsi que d’améliorer le recyclage du pastique et des canettes. Le fait que de grandes entreprises telles que Ecover se rallient à la requête d’instauration d’une consigne, déposée auprès du gouvernement, démontre l’immense portée de ce mouvement". 
Inge Luyten, coordinatrice de l’Alliance de la Consigne

'From trash to treasure'
C’est pour mieux attirer l’attention sur la valeur du plastique et donner une nouvelle impulsion au débat portant sur un système de consigne que la marque de produits de nettoyage écologiques Ecover lance pour la première fois un système de consigne en Belgique et ce, par le biais d’un 'Statiegeld Store' temporaire implanté en plein coeur de la ville d’Anvers. Lorsque vous y déposerez une bouteille PET plastique, vous recevrez un euro que vous pourrez conserver ou donner à l’Alliance de la Consigne, ainsi qu’un flacon de produit vaisselle Ecover*. Cela ne s’arrête toutefois pas au système de consigne : pendant ces 3 jours, le plastique occupera une position centrale et fera notamment l’objet d’une expo intitulée :  'Trash to Treasure', de nombreux ateliers et d’un débat axé sur le thème 'Let’s talk plastic' auquel participeront des spécialistes belges de la consigne.

 "Si l’on tient à ce que le plastique ne soit pas considéré comme un déchet, il faut le valoriser, notamment par un système de consigne. Avec ce magasin temporaire, nous voulons lancer un signe fort aux consommateurs, aux producteurs et aux autorités publiques. Nous appelons tous et toutes à venir déposer leurs bouteilles PET afin de leur démontrer qu’un système de consigne, cela marche vraiment, comme l’ont déjà largement démontré bien d’autres pays." 
Tom Domen, Innovation Manager chez Ecover

Un pionnier chargé d'une mission
Depuis sa création, Ecover fait office de fervent pionnier. Cette marque de produits de nettoyage mène en effet, sur le thème 'let’s live clean', une lutte sans relâche contre le plastique jetable, notamment en innovant au niveau de ses propres emballages qui - d’ici 2020 - devront être systématiquement fabriqués en plastique 100% recyclé (PCR), ainsi que grâce à des tests pratiqués sur des emballages d’origine biologique. L’une des volets de cette lutte consiste également à sensibiliser un maximum de personnes à la valeur que représente le plastique et à continuer à rechercher ensemble des solutions pour réduire au maximum notre énorme dépendance au plastique.

"La consignation du plastique ne constitue bien entendu qu’une partie de la solution car le seul recyclage ne permettra pas de résoudre tous les problèmes. Nous devons arriver à ne plus utiliser le plastique que lorsqu’il n’y a vraiment pas d’autre solution et continuer à chercher des solutions alternatives. Ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons vraiment nous attaquer au gigantesque problème que constitue le plastique à usage unique." 
Tom Domen

Informations pratiques – 'Statiegeld Store'

  • Période : du 15/11/2018 au 17/11/2018 inclus
  • Lieu : Groendalstraat 14, 2000 Anvers
  • Heures d’ouverture : du jeudi au samedi, de 10h00 à 18h00

*1 euro et un flacon de produit vaisselle Ecover (bouteille fabriquée à 100% à partir de plastique recyclé et 100% recyclable) par personne

À propos d’Ecover
Depuis sa création en 1979, Ecover est devenu l’un des plus importants producteurs européens de produits de lavage et de nettoyage écologiques. Ecover a établi son site de production européen à Malle, en Belgique, et possède des succursales aux États-Unis, en Angleterre et en Allemagne. Ses produits sont disponibles dans plus de 40 pays. Grâce à près de 40 années d’expérience en recherche et développement, Ecover fabrique des produits de lavage et de nettoyage à partir de matières premières végétales et de minéraux, les ingrédients qui offrent actuellement les meilleurs résultats à un prix correct. La politique environnementale d’Ecover est totalement intégrée à l’entreprise, de la production au marketing. Les aspects liés à la Responsabilité Sociale et à la Santé Humaine font l’objet d’un suivi via la certification B-Corp. Time Magazine et United Nations Environment Programme (UNEP) ont décerné plusieurs récompenses à la société Ecover. Pour de plus amples informations, vous pouvez vous rendre sur www.ecover.com/be.

 

[1]Source : Alliance de la Consigne